FR EN ES

Réagir face à la fièvre – LE LANGAGE THERMIQUE DE VOTRE CORPS PEUT VOUS ÊTRE UTILE

/, Conseils de Santé, Enfants et bébés, Lettres/Réagir face à la fièvre – LE LANGAGE THERMIQUE DE VOTRE CORPS PEUT VOUS ÊTRE UTILE

Réagir face à la fièvre – LE LANGAGE THERMIQUE DE VOTRE CORPS PEUT VOUS ÊTRE UTILE

LE LANGAGE THERMIQUE DE VOTRE CORPS PEUT VOUS ÊTRE UTILE

Chers Amis de la Santé
J’ai tellement de choses à vous dire sur ce sujet que deux lettres me sont nécessaires.
Voici mes premiers messages.

Je vous fais trop peur avec la fièvre, même quand je peux vous aider à guérir

Je suis effarée par les nombreuses craintes dont je suis responsable.

J’ai compris qu’il fallait vous informer pour vous expliquer qui je suis, comment je travaille, en quoi je peux vous être utile et quand je suis vraiment dangereuse.

Que de mamans inquiétées par la fièvre de leur bébé !

Il est vrai que la médecine classique a tendance à affoler dès que je dépasse les 38°C. L’agence française du médicament (ANSM),  – un peu trop dépendante des fabricants de médicaments-, évidemment recommande de ne pas dépasser 38°5. Elle oublie facilement les effets indésirables des médicaments antipyrétiques ou antibiotiques et ne vous dit pas, comme elle le devrait, à quoi je sers.

Evidemment je ne possède pas la fiche pharmaceutique, l’AMM, car je ne coûte rien.

Ainsi on crée des peurs pour faire consommer trop de fébrifuges qui chassent la fièvre et qui dans de nombreuses occasions m’empêchent de jouer mon rôle thérapeutique.

En effet face à une agression – quelle que soit ses origines, bactérie, virus, parasite, corps étranger vaccinal.. -, c’est le système immunitaire qui réagit et me met au travail, d’abord pour vous protéger.

Je suis capable de freiner une multiplication de bactéries, de virus et de dilater vos vaisseaux pour qu’ils deviennent perméables. Ainsi ils laissent passer des cellules protectrices, immunologiquement compétentes, aptes à capter, tuer et absorber, on dit phagocyter les intrus.

Avoir un bon thermomètre à la maison, la chaleur du front ne suffit pas

Le juste chiffre est celui de l’intérieur de votre sang, donc vous devez me mesurer près d’un vaisseau, soit dans l’oreille (le plus sûr), soit en zone ano-rectale (abandonnée dans les hôpitaux et cliniques pour éviter les contaminations).

Ne me cherchez pas trop souvent chez votre nourrisson au niveau anal, vous risquez de le faire saigner. A ce niveau l’électronique est le meilleur moyen de m’évaluer, mais choisissez bien, car les thermomètres peuvent  être chers entre 10 et 100 €.

Si vous me cherchez sous l’aisselle ou sous la langue, augmentez de 0,5°C pour savoir le juste niveau.

Les limites à ne pas dépasser : en plus 40°C,  en moins 36°C

Je vous recommande surtout de ne pas me laisser dépasser 40°C car au delà votre cerveau ne m’aime pas. L’enfant peut convulser du fait de la montée brutale de la température un peu au delà de 40°C. Mieux vaut donc l’éviter.

Si je dépasse les 41°C, je mets la vie de votre enfant en danger. Les convulsions chez l’adulte ont en général d’autres causes (épilepsie, grave insolation et manque de sommeil qui fragilise votre cerveau..)

A 36°C comme à plus de 40°C c’est mauvais signe, il peut y avoir une infection grave qui exige de rechercher au plus vite dans le sang par l’hémoculture le responsable infectieux.

Dans un corps sain, je peux être un indicateur écologique précieux

Votre corps possède des mécanismes de régulation thermique pour garder une température centrale, celle du sang circulant, entre 36,5 et 37,5°C.

Deux évidences : face au froid couvrez-vous, aux abris ou activez-vous ;
face au chaud se dévêtir et chercher l’air frais sans oublier de boire car vous allez perdre beaucoup d’eau par la peau et les glandes sudoripares avec la transpiration, et aussi par la perspiration évacuée par voie respiratoire.  N’attendez pas d’avoir soif !

A l’arrivée du marathon vous pouvez être à 39°C et vous êtes fatigué, mais tellement heureux de l’effort accompli et là encore hydratez vous largement.

Mesdames, moi la température, j’accompagne votre cycle hormonal. Des logiciels modernes spécialisés vous informent écologiquement de mon niveau dans votre cycle mensuel des variations.  L’appareil comporte un thermomètre digital, gradué au centième de degré, pourvu d’un signal sonore et d’une mémoire. Combiné à d’autres signes de votre intimité, ces logiciels qui me mesurent très finement vous précisent que l’ovulation est en cours ou est passée. Vous voyez que je peux vous aider à vous mieux connaître sur deux sujets particulièrement importants pour vous, la fertilité et la contraception.

Certains laboratoires, Bayer-Monsanto en particulier, cherchent à vous supprimer votre cycle naturel avec ”la pilule en continu” sans tenir compte du fléau des cancers hormono-dépendants qui ne fera que s’aggraver.

Ainsi vous connaissant mieux, de manière écologique, vous évitez la pilule chimique dont on connaît les méfaits. Les hommes devraient plus s’y intéresser, ils prendraient davantage leurs responsabilités pour éviter les graves effets indésirables des hormones artificielles apportées à des doses trop importantes : la cancérogénicité pour les seins en particulier et les nombreuses maladies auto-immunes telles la Recto-Colite-Ulcéro-Hémorragique, les lupus, l’érythème noueux, les herpès…

Ah  si on vous expliquait tout cela ! Vous consommeriez alors moins  d’hormones exogènes, celles qui bloquent vos ovaires à des doses très élevées et sont les plus puissants des perturbateurs endocriniens. Mais les fabricants et prescripteurs ne vous le diront pas, ils préfèrent que vous consommiez  l’un ou l’autre de leurs quarante marques de pilules comme des bonbons.

Trop d’argent est en jeu et malheureusement que de dangers mis sur le dos des femmes qui payent très chers les conséquences d’un marketing rempli de fake news !

Comment je vous aide à rester en santé ?

Face à des intrus bactéries, virus, parasites, corps étranger.. je suis là pour vous aider. Ma présence, la fièvre, stimule surtout les cellules les plus importantes de vos défenses immunitaires, les CD4 et CD8 ou T4 et T8 et plus les 4 que les 8. Ils agissent en complémentarité. Ces cellules fabriquent des substances nommées cytokines qui activent des globules blancs macrophages pour tuer les intrus.  

Libérées dans le sang, elles actionnent surtout une  zone du cerveau, – à sa base, au niveau de l’hypothalamus- qui me met au travail. Votre température corporelle monte, le cœur s’accélère, les vaisseaux se dilatent pour laisser passer des cellules immunitaires qui vous protègent.

Sachez que supprimer la fièvre peut augmenter la vitesse de réplication de certains virus au point de submerger le système immunitaire dans le mauvais sens. De même dans les réactions allergiques graves chez les sujets fragiles, on parle alors de choc ou tempête cytokinique, cocktail explosif. Il peut être responsable ou de choc anaphylactique chez l’adulte, ou de mort subite du nourrisson, apparaissant dans les 30 minutes à plusieurs heures après le contact du corps avec un agent toxique que le corps refuse.

Vous n’êtes pas des lapins, vous allez comprendre mon utilité

Une belle démonstration peu connue des médecins : « Des lapins sains mis dans une atmosphère à 20°C, leur température passe à 39°C. Dans une atmosphère à 36°C, leur température est à 40°C. Si on leur inocule le virus de la myxomatose (leporipoxvirus), 63 % meurent dans le groupe basse température, contre seulement 30 % dans le groupe haute température. En injectant aux lapins malades un produit empêchant la fièvre (comme l’aspirine ou le paracétamol), on multiplie par deux le nombre de décès.»

Et oui, un virus se multiplie plus vite à 37 °C qu’à 39 °C !  C’est le Pr André Lwoff, prix Nobel de Médecine en 1965 avec Monod et Jacob qui l’a démontré, ce qui a tendance à être oublié.

Un exemple supplémentaire : le virus si dangereux de la poliomyélite qui peut provoquer des handicaps à vie, voit sa vitesse de reproduction diminuer de 99 % lorsque la température passe de 38,5°C à 39°C.  Faire baisser médicalement la fièvre, est une erreur grossière : le virus attaque alors la moelle épinière, pouvant provoquer les épouvantables paralysies.

Ainsi ma présence, la fièvre n’est pas sans intérêt. L’obsession, faire tomber la fièvre, est en cours de disparition, car je signe le fonctionnement naturel des défenses immunitaires.

Dans ma prochaine lettre, je vous expliquerai combien il est important de dissocier la fièvre, des modifications des comportements dont je suis la cause. Vous comprendrez aussi que les médicaments contre moi la fièvre, doivent être utilisés avec parcimonie car ils ne sont pas sans danger.

A la semaine prochaine.
Bien à vous tous
Pr Henri Joyeux

By | 2019-02-21T08:58:04+00:00 février 14th, 2019|Avant 2 ans, Conseils de Santé, Enfants et bébés, Lettres|0 Comments

Webinaire en direct avec le Pr Joyeux

« TOUT L’OLIVIER POUR VOTRE SANTÉ »

Ses applications en cardiologie, rhumatologie, dermatologie, gastro-entérologie, fertilité.

Le jeudi 25 AVRIL de 20h30 à 22h00

Inscrivez-vous ici