Que penser des vaccins d’aujourd’hui ?

/, Avant 2 ans, Conseils de Santé, Immunité - Vaccins/Que penser des vaccins d’aujourd’hui ?

Que penser des vaccins d’aujourd’hui ?

Lettre N°140 du Pr Henri Joyeux – Le 13 novembre 2016

Un nouveau livre vous alerte

Toxic Story – Deux ou trois vérités embarassantes sur les adjuvants des vaccins

L’ALUMINIUM

La vaccination un sujet mondial

Il ne s’agit pas d’être contre les vaccins, ce serait à la fois scientifiquement faux, dangereux et stupide. Il s’agit d’informer le grand public et en particulier prioritairement les jeunes parents des réalités vaccinales aujourd’hui. En France 820 000 enfants naissent chaque année et au total un peu plus de 5 millions dans l’Union européenne, 4 millions aux USA et 2 millions en Russie. Dans les différents pays d’Europe les obligations vaccinales sont très différentes (voir mes lettres « Les Vaccins en Europe et en France » et « Alerte Vaccinale de Rentrée Scolaire ».

On comprend que les laboratoires fabricants souhaitent unifier à toute la population européenne et même mondiale les vaccinations, tant pour les enfants que pour les personnes âgées de plus en plus nombreuses. Mais laquelle ou lesquelles sachant qu’il n’y a  pas un seul vaccin contre toutes les maladies ?

Alors, que veut-on imposer en rendant les vaccinations selon les cas obligatoires, exigibles, ou seulement recommandées ? En dehors du cadre strict des épidémies dûment vérifiées, il faut informer les médecins référents et spécialistes, des pédiatres aux gériatres, responsables de leurs prescriptions.

En réalité les fabricants cherchent à banaliser les actes vaccinaux pour qu’ils puissent être réalisés par un personnel paramédical, en pharmacie, par les infirmièr(e)s, sage femmes.. Mais qui sera responsable en cas de complication(s) ? L’État qui impose, le médecin prescripteur ou le vaccinateur rémunéré qui suit des publicités bien construites ? Ces publicités consistent à stimuler au maximum l’émotion pour la médicaliser et forcer telle ou telle vaccination, en particulier le vaccin Hexavalent que les pharmacies ont stocké et cherchent à écouler ? Je me dois de rappeler que lorsque le médecin prescrit une vaccination non obligatoire, sa responsabilité est engagée sur le fondement des règles classiques de la responsabilité médicale selon l’article L1142-1 du Code de Santé publique.

En savoir plus

 

 


Ces Conseils de Santé vous sont offerts gratuitement par votre association et ne peuvent être considérés comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur ces  contenus, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Vous avez une Question Personnelle de Santé (réponse confidentielle) ou vous souhaitez bénéfier des services réservés ? Cliquer ici pour considérer une cotisation annuelle.