Concertation sur la vaccination : nouvelle arnaque

/, Avant 2 ans, Conseils de Santé, Immunité - Vaccins/Concertation sur la vaccination : nouvelle arnaque

Concertation sur la vaccination : nouvelle arnaque

Lettre N°146 du Pr Henri Joyeux – Le 19 décembre 2016

Les organisateurs se moquent des citoyens et des professionnels de santé

La résistance s’impose

Faut-il rappeler à mes confrères et collègues, alors que le grand public l’a compris, que je n’ai jamais été opposé à la vaccination obligatoire et aux vaccinations exigibles selon les professions à risques certains ?

Faut-il rappeler à mes confrères et collègues que je considère l’acte vaccinal comme un acte médical qui exige une prescription, dont le médecin seul est coresponsable avec le fabricant.

Sans être « vaccinologue, infectiologue, immunologue, expert…”, le médecin est capable de savoir quelle personne a besoin ou pas d’être vaccinée contre telle ou telle maladie. C’est sa responsabilité.

Faut-il rappeler que je me suis opposé et m’oppose encore avec force aux abus vaccinaux que l’on cherche à généraliser pour des raisons de business, camouflées dans des argumentaires pseudoscientfiques qui cherchent à médicaliser les émotions que l’on crée artificiellement dans les médias ou dans sociétés savantes comme dans des académies ?

Récemment 24 sociétés dites savantes(1) : « pour la plupart de pédiatrie, de gynécologie-obstétrique mais aussi d’infectiologie et d’hématologie, demandent la mise en place immédiate des recommandations de la concertation citoyenne sur la vaccination”.

Cela n’a rien d’étonnant quand on sait comment fonctionnent ces sociétés ”savantes” et leurs besoins de financement.

Comme des perroquets, elles ont repris les recommandations du petit groupe qui dirigeait la concertation sur les vaccins dont la dépendance des laboratoires fabricants est mise en cause à juste raison par ailleurs.

Ce bourrage de crâne est parfaitement orchestré par les réseaux d’influence qui veulent à tout prix que la confiance vaccinale revienne en France pour mieux l’imposer partout sur la planète. Et la ministre incompétente sur le sujet répète aussi, jusqu’à influencer le conseil national de l’ordre des médecins qui se doit de rester indépendant de l’État.

Les sociétés signataires « s’alarment que la défiance s’est accrue ces dernières années en France et que la couverture vaccinale a diminué notablement pour certains vaccins, exposant à un risque de réémergence de maladies à protection vaccinale, en particulier pour les plus fragiles. » Pensent-ils vraiment que les médecins ne sont pas capables de repérer les personnes les plus fragiles heureusement les moins nombreuses dans notre société.

En réalité les fabricants comme la plupart des laboratoires de médicaments souhaitent que tout le monde consomme leurs produits contre les moindres excès de cholestérol, de diabète, d’hypertension, de troubles de la mémoire, d’anxiété… Ils ont besoin de faire croire que tous les vaccins sont sans danger et que demain en une seule injection on évitera toutes les maladies. Un pur délire scientifique qu’il s’agit de faire gober au plus grand nombre.

La concertation à propos de la vaccination était une bonne idée, si elle avait été menée avec rigueur et transparence. Mais la ministre affolée par l’empire vaccinal en janvier 2016 savait dès le départ ce qu’elle voulait. De plus en plus de familles en France bien informées sont réticentes face aux vaccinations, généralisées et imposées abusivement dans les écoles, les crèches, les maisons de retraite, les lieux publics… Il fallait trouver les solutions pour leur imposer le plus grand nombre de vaccinations et le plus tôt possible.

En réalité elle préparait une manipulation de l’opinion publique. Vous allez la comprendre.

En savoir plus

 

 


Ces Conseils de Santé vous sont offerts gratuitement par votre association et ne peuvent être considérés comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur ces  contenus, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Vous avez une Question Personnelle de Santé (réponse confidentielle) ou vous souhaitez bénéfier des services réservés ? Cliquer ici pour considérer une cotisation annuelle.