FR EN ES

Thème 1 : Démographie, politique familiale et immigration

//Thème 1 : Démographie, politique familiale et immigration

Thème 1 : Démographie, politique familiale et immigration

A vous tous, amis qui me suivez

L’association FAMILLES SANTÉ PRÉVENTION que je préside veut participer au Grand Débat National (GDN). 230 000 membres correspondants reçoivent chaque semaine notre courriel et 3000 abonnés des conseils personnalisés de prévention santé au sens le plus large.

Le GDN nous concerne tous. Nous avons identifié 12 thèmes. Nous allons vous envoyer 1 proposition par jour, déjà longuement réfléchie au sein de l’association et avec diverses personnalités.

Vos réactions argumentées positives ou négatives nous intéressent et seront prises en compte.  

Le 10 mars la synthèse sera adressée au Pdt de la République et nous proposerons un rdv avec le Pdt ou le conseiller qu’il désignera.

Sur Facebook, vous trouverez les sondages auxquels vous pourrez répondre

Création du salaire parental imposable au smic pour le parent de nationalité Française ayant à charge à plein temps (24h/24h,) au moins 3 de ses propres enfants ou plus, de moins de 6 ans, et facilitation du retour à l’emploi lorsque les enfants ont grandi.

Arguments
a) fléchissement constaté du taux de fécondité en France, et donc ralentissement de l’accroissement naturel et du remplacement des générations (les chiffres ont été publiés en 2019).
b) si l’un des deux parents « garde » et élève lui-même ses 3 enfants (de moins de 6 ans)  au lieu de les confier à une structure d’accueil de la petite enfance (crèches, garderies…), le salaire parental à verser sera largement compensé par l’économie (en €) que procure le non recours à ce mode de garde.  Même si l’école obligatoire à 3 ans vient d’être votée, elle est loin d’être en place..
c) les femmes d’aujourd’hui, comme les hommes, ont un grand besoin de s’épanouir professionnellement. Ils ne se satisfont plus d’une vie de « femme ou d’homme au foyer ». Il faut donc trouver la synthèse qui allie librement épanouissement parental et épanouissement professionnel.

Facilitation de l’adoption d’enfants issus de grossesses non-désirées, ou d’enfants placés par l’ASE (aide sociale à l’enfance), sans accepter la grossesse pour autrui puisque un enfant ne se vend pas, pas plus que le sang ou les organes, quels que soient les acheteurs.

Arguments
a)  Permettre la rencontre d’un enfant qui cherche des parents avec des parents qui cherchent un enfant, hors de toute contribution financière.
b)  Un vrai contrôle des familles d’accueil professionnelles, dont certaines, vu le nombre d’enfants accueillis, le turn-over rendu obligatoire par l’ASE, et les piètres qualités d’accueil, reproduisent les violences conscientes et inconscientes déjà subies.
« J’ai envie d’avoir mon chez-moi ». Ce cri de désespoir, P. B. est épuisé de le pousser. A 22 ans, il fait partie de ces jeunes sortant de l’aide sociale à l’enfance (ASE), confrontés à un parcours du combattant pour se loger et évoqués dans le rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre. Après avoir perdu sa mère, il a été placé à partir de ses 12 ans dans plusieurs familles d’accueil. A 17 ans, il se retrouve à la rue. »
c)  Les enfants ne doivent plus être « placés » mais ADOPTÉS (adoption simple) chaque fois que cela est possible, par des parents stables et aimants, qui ne seront pas rémunérés. Evidemment le lien du sang doit être maintenu. Le lien du sang peut être maintenu par des autorisations de visites qui ne seront pas assorties d’autorité parentale.

Immigration choisie selon les besoins du pays, établis chaque année pour toutes les professions branche par branche.
Le regroupement familial ne peut être dans un cadre polygamique.

Arguments :
Selon Hubert Védrine ancien ministre des affaires étrangères de François Mitterrand le 15 février 2019
« Il faudra imposer une cogestion intelligente des flux migratoires légaux par les pays de départ, de transit et d’arrivée, et donc une négociation annuelle pour fixer des quotas par métier, en fonction des besoins et des capacités des pays d’accueil (Schengen). ….Michel Rocard avait raison quand il a dit que la France ne pouvait accueillir toute la misère du monde, mais qu’elle devait en prendre toute sa part. Et aussi François Mitterrand quand il avait parlé d’un seuil de tolérance. »

Etablir un contrôle strict de la polygamie cachée, interdite en France, quel que soit le département (y compris Mayotte), en supprimant les aides sociales abusives qui ne profitent pas à celles et ceux qui en ont vraiment besoin (personnes handicapées, personnes isolées, mères célibataires…).

Participez au sondage: Vos réactions argumentées positives ou négatives nous intéressent et seront prises en compte.  

By | 2019-02-28T12:20:55+00:00 février 28th, 2019|Article Public|0 Comments

Webinaire en direct avec le Pr Joyeux

« CANCER DU SANG : LES LYMPHOMES »

Le Mercredi 5 Juin de 20h30 à 22h00

Inscrivez-vous ici