Agriculteurs : 1er acteurs de notre Santé

Agriculteurs : 1er acteurs de notre Santé

Lettre N°80 du Pr Henri Joyeux – Le 24 août 2015

Les agriculteurs ne peuvent plus vivre de leur travail

La crise actuelle qui touche gravement les agriculteurs Français ne date pas d’hier. Chaque été on voit se développer un mécontentement qui se traduit par des manifestations bruyantes sur les routes ou les lieux de vacances. Cette année le ras-le-bol est à son comble. Gravissime, les agriculteurs ne parviennent plus à vivre de leur travail.
Les éleveurs demandent avec le premier ministre l’augmentation des prix dans la filière du boeuf en ciblant les abatteurs et les industriels qui prennent trop cher. Des camions allemands sont interceptés en Franche-Comté. Les syndicats s’insurgent, ne tiennent plus leurs bases en Normandie, en Bretagne mais aussi dans l’Est et dans Sud-Ouest. Producteurs de laits, de viandes, céréaliers, viticulteurs, arboriculteurs.. sont en colère. Alors, emplâtre sur une jambe de bois, le président tout puissant débloque pour calmer le monde agricole 600 millions d’euros.

L’État impuissant en est à recommander que les cantines scolaires s’approvisionnent en viande fraîche ”française” (20% des débouchés de la filière) et pas en Argentine comme le font les restaurants étoilés. On annonce pour calmer que la viande française sera choisie en priorité dans les restaurations collectives de l’Etat. La confiance n’existe plus, la colère des éleveurs porcins ne faiblit pas. Ils envahissent un supermarché à Sarlat en Dordogne et distribuent gratuitement ce qu’ils prennent à l’étalage qui vient de l’étranger. Les promesses du ministre de l’agriculture comme celles du président ne sont que du vent. Ont-ils fait leurs preuves ? Qu’ont-ils été capables de créer comme emploi avec leurs propres deniers avant et pendant leurs mandats politiques ?

Les réunions ministérielles ne servent à rien. La concurrence fait rage entre les pays de la zone euro, la Pologne, l’Allemagne, l’Angleterre… La viande française est trop chère pour les budgets serrés des hôpitaux où l’on mange si mal, des écoles et même de l’armée. C’est la grande distribution, lobby puissant, protégé des politiques qui fait ses choux gras sur le dos des agriculteurs. Ceux qui s’en sortent vendent à la ferme, savent fidéliser leur clientèle avec des produits du terroir, d’une agriculture raisonnée ou raisonnable, mieux encore biologique ou biodynamique.

En savoir plus

 

 

Ces Conseils de Santé vous sont offerts gratuitement par votre association et ne peuvent être considérés comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur ces  contenus, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Vous avez une Question Personnelle de Santé (réponse confidentielle) ou vous souhaitez bénéficier des services réservés Devenez cotisant de votre association pour un an en cliquant ICI