La diversification des aliments des nourrissons

/, Conseils de Santé, Enfants et bébés/La diversification des aliments des nourrissons

La diversification des aliments des nourrissons

QUESTION

Nous avons un petit garçon de presque 9 mois (9.5kg pour 75 cm). Je voudrais avoir des recommandations pour l’introduction et la diversification des aliments. Quels aliments introduire et à quel âge ?

RÉPONSE

La diversification peut commencer dès quatre mois, donc ce n’est pas un problème dans le cas de votre enfant de 9 mois. Il faut commencer par des soupes épaisses et bien mixées de légumes frais et bio, avec des légumes doux d’abord, carottes, courgettes, un peu de blanc de poireau…, jusqu’aux haricots verts, brocolis et chou-fleur (les légumineuses viendront plus tard), le tout cuit à la vapeur douce et additionnée d’une cuillerée a café d’huile d’olive.

Le passage sera d’autant plus aisé si sa maman a l’habitude de consommer des légumes frais. Pas de conserves ni de produits industriels trop dégradés et pleins d’additifs.(1)(2)

Au bout d’une semaine, on peut commencer à introduire au repas de midi un peu de jaune d’oeuf, ou de poulet haché, ou de poisson blanc écrasé à la fourchette. S’il aime grignoter, on peut lui couper fin de petites tranches de poulet. Puis un peu de viande hachée une fois par semaine, cuite à la vapeur comme tout le reste.

Aucune contre-indication pour les fruits, toujours frais et en lichettes, ou les légumes, râpés en crudités ou vapeur peu cuits. La progression se fera en fonction des fibres plus ou moins difficiles à mastiquer, en privilégiant le frais de saison et le bio, et en hachant d’abord, puis coupant finement, puis petits morceaux.., en veillant et en s’adaptant aux progrès de Bébé.

Pour le tofu ou autre aliment ou laitage à base de soja, c’est totalement déconseillé car trop riche en phytoestrogènes (isoflavones) impliqués dans des pubertés précoces chez l’enfant nourri au lait de soja, ou de récidives de cancers hormono-dépendants chez l’adulte.

Pour le gluten, attention au terrain familial, s’il existe des intolérances il vaut mieux l’éviter. On peut privilégier la farine et le pain de petit épeautre ou engrain, sinon farines et galettes de sarrasin ou quinoa.

Sources

(1) Lettre n° 1 de Christine Bouguet-Joyeux : « La nutrition de bébé »

(2) Inscription à la lettre de Christine Bouguet-Joyeux

Ces Conseils de Santé vous sont offerts gratuitement par votre association et ne peuvent être considérés comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur ces  contenus, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Vous avez une Question Personnelle de Santé (réponse confidentielle) ou vous souhaitez bénéficier des services réservés Devenez cotisant de votre association pour un an en cliquant ICI

Webinaire en direct avec le Pr Joyeux

« CANCER DE LA PROSTATE : PREVENTION, TRAITEMENT ET PREVENTION DES RECIDIVES »

Le jeudi 24 janvier de 20h30 à 21h30

Inscrivez-vous ici