FR EN ES

A QUOI JE SERS MOI VOTRE VITAMINE D

/, Lettres/A QUOI JE SERS MOI VOTRE VITAMINE D

A QUOI JE SERS MOI VOTRE VITAMINE D

Vous renouvelez votre système osseux tous les 10 ans, même à 100 ans !

Moi la Vitamine D, j’interviens dans la construction osseuse

Votre squelette avec ses 206 os à l’âge adulte, votre capital osseux est en évolution permanente, même à l’âge adulte.
Grâce à un merveilleux système d’entretien, vous refaites jour après jour tout votre squelette tous les 10 ans. A 100 ans, il aura donc seulement 10 ans d’âge, sans être pour autant celui de vos 10 ans.
Evidemment vous imaginez bien que tout ne se défait pas du jour du lendemain, pour se reconstruire en une journée.
« La masse osseuse représente 15 % de la masse corporelle totale chez le nouveau-né, contre 16 à 17 % chez l’adulte de moins de 50 ans et 13 à 14 % chez la personne âgée. Environ 65 % du poids sec du squelette dégraissé est composé de minéral, c’est-à-dire des cristaux d’hydroxyapatite. » cristaux dont nous allons voir l’importance.
L’os est constitué d’une matrice de protéines spécifiques (collagène pour 95% et 5% de non collagéniques), responsable de sa tenue et de sa résistance mécanique selon des directions très précises. On trouve aussi, bien évidemment, des minéraux, qui apportent de la dureté aux os. La résistance mécanique des os est basée sur l’équilibre entre ces deux matières. Des cellules spécialisées bien vivantes ont pour fonction de produire et d’entretenir ce système complexe avec en plus des protéines.
Les cellules osseuses sont :

  • les ostéoblastes, qui forment la matrice de l’os.
  • les ostéocytes, qui dérivent des précédentes et entretiennent localement la matrice qu’ils ont produit précédemment.
  • les ostéoclastes qui proviennent de l’intérieur de l’os, la moelle osseuse et résorbent la périphérie de l’os, quand les ostéoblastes reconstruisent.

C’est la matrice de l’os nommée substance ostéoïde qui est minéralisée à 70% par l’hydroxyapatite, – un phosphate de calcium, de la famille des apatites -, à 95% à la formule très complexe pour les spécialistes Ca10(PO4(OH)2, qui contient en plus de petites quantités de magnésium, sodium, potassium, fluor et chlore.
Les cristaux d’hydroxyapatite sont fabriqués par les ostéoblastes, ils pénètrent dans la substance ostéoïde pour la rendre plus solide.
J’ai évidemment besoin pour construire et entretenir votre squelette de minéraux et vitamines sans oublier pendant la croissance l’hormone de croissance la Somatotropine et tout au long de la vie des hormones sexuelles : Oestrogène et Progestérone pour les femmes, Testostérone pour les hommes.

Pour vous être utile, j’ai besoin des 2 minéraux Ca++ et Phosphore, de l’Hormone Parathyroïdienne et d’une autre Vitamine, la K2

Les deux minéraux le calcium et le phosphore présents dans les aliments et que l’on retrouve dans le système osseux sous forme d’hydroxyapatite.
Selon la Haute Autorité de Santé en France (Avis du 11 janvier 2017), « L’alimentation permet de couvrir les besoins calciques de la majorité des patients si cet apport est de 700 à 800 mg/j. En revanche, l’apport alimentaire sera généralement insuffisant si l’apport recommandé est d’au moins 1 200 mg/j et celui en vitamine D de 800 à 1 200 UI/j. Deux méta-analyses laissent penser que l’apport calcique est inutile, quelle que soit la dose de Vitamine D. On notera que les doses les plus fortes exposent les patients à des effets indésirables gênants (constipation, calculs rénaux notamment), alors qu’il n’est pas établi que ces apports permettent de réduire significativement le risque fracturaire. »
Je suis donc plus importante que le calcium, car s’il y a trop de calcium dans le sang circulant par des apports trop élevés, moi la vitamine D, je risque de manquer. 800mg par jour de calcium restent suffisants pour un adulte.
Pour le Haut Conseil à la Santé, « Une supplémentation en calcium peut s’avérer nécessaire chez les patients carencés ou à haut risque de carence (apports alimentaires en calcium insuffisant, exposition solaire nulle ou quasi nulle, pathologie ou traitement hypocalcémiant). L’Académie de Médecine dans son rapport de février 2012 sur la vitamine D, a par ailleurs indiqué qu’une supplémentation en vitamine D sans apport en calcium se révèle inefficace pour la minéralisation osseuse. »
Bref vous l’avez compris je suis très liée au calcium.
Le calcium est évidemment essentiel au delà de la construction osseuse pour l’automatisme du muscle du coeur, la contraction des muscles lisses et striés ; la conduction de l’influx nerveux ; la coagulation ; les sécrétions hormonales au niveau de la cellule pour son renouvellement en fin de vie ; la stabilité des membranes ; les enzymes calcium dépendantes ; et avec le phosphore ensemble dans l’hydroxy-apatite qui assure la texture résistante de la matrice de collagène.

En outre, n’oubliez pas que la biodisponibilité du calcium est réduite par les traitements avec la cortisone ou ses dérivés. En effet les corticothérapies au long cours sont fortement génératrices de la fuite du calcium donc d’ostéoporose quel que soit la complémentation en Vitamine D.

L’hormone parathyroïdienne (PTH = Para-Thyroïd-Hormone) et moi la Vitamine D
Moi la vitamine D, je ne suis pas seule, bien aidée par les 4 petites glandes cachées derrière votre thyroïde, les parathyroïdes qui fabriquent la PARATHORMONE (PTH).
La PTH est fabriquée par les cellules parathyroïdiennes, et agit sur plusieurs cibles :
– l’os en activant ses ostéoclastes, qui « rongent » la matrice osseuse pour augmenter le calcium sanguin s’il est trop bas.
– le rein en augmentant la réabsorption du calcium urinaire d’une part, et en activant l’activation de la vitamine D d’autre part, et enfin en inhibant la réabsorption du phosphate…
– enfin indirectement sur l’intestin, car l’activation de la vitamine D augmente l’absorption du calcium intestinal.
Sa synthèse est régulée par les variations de la calcémie. En effet la circulation sanguine informe en permanence vos parathyroïdes des taux du calcium dans le sang et réagissent à la moindre fluctuation.
Ainsi  la PTH est hypercalcémiante, elle assure un taux de calcium sanguin à la hausse et la PTH est aussi hypophosphatémiante assurant un taux de phosphore sanguin à la baisse.
Au niveau des reins la PTH me stimule, permettant mon hydroxylation (ajout du radical OH) pour former la 25OHvitamine D. Donc la formation de PTH augmente quand mon taux de 25(OH)D baisse.
Trop de calcium, l’hypercalcémie doit faire rechercher une lésion bénigne, un adénome parathyroïdien. Elle se caractérise par une fatigue générale, une vraie apathie, une soif intense, des lithiases (calculs) rénales récidivantes, des nausées, un manque d’appétit. Elle se voit aussi dans les cas d’atteinte osseuse grave quand le système osseux se détériore.

Le dosage dans le sang du taux de PTH peut être utile en plus du mien, la vitamine D. Si le taux de PTH est bas (environ sous 30 pg/ml), cela démontre un bon état de l’équilibre calcium/phosphore.

Plus le taux de PTH est élevé, plus il y a de risque d’y avoir un déficit en calcium et/ou un excès de phosphore, soit un déficit en calcitriol, qui crée l’élévation de la PTH.

– La Vitamine K2 issue de la vitamine K1. Le K est liposoluble comme moi la vitamine D et les vitamines A et E. La lettre K provient du mot allemand Koagulation, car elle est indispensable à la coagulation du sang en cas de saignement.
La recherche étudie son rôle pour prévenir l’ostéoporose. La vit K2 est absente de notre alimentation, mais fabriquée par les bactéries du tube digestif.
Les Japonais la consomment avec les graines de soja fermenté. Il s’agit du Natto qui serait 100 fois plus riche en Vitamine K2 que les fromages.
Logiquement je peux être associée à la K2, comme le recommande en Allemagne le Dr Ludwig Jacob avec 800 U.I. de vitamine D et 20 µg de vitamine K2 dans 1 seule goutte de Vitamines D3K2. Je favoriserais ainsi une meilleure ossature selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

Pour vos os, je suis présente en 4 lieux : la peau, les reins, le foie et le sang

Au niveau du système osseux, moi la vitamine D je suis indispensable en 4 lieux de votre organisme en plus des couches profondes de la peau où je suis fabriquée en grande quantité.
Je suis indispensable au passage du calcium de l’intestin vers le sang (30 à 40% et 80% pendant la croissance, la grossesse et l’allaitement) et du phosphore (80%).
Le taux de calcium dans le sang est ainsi très stable, il fluctue très peu. Il est maintenu en dépit de toutes contraintes à un taux situé entre 1,1 et 1,3 mmol/l. En revanche, le taux de phosphate varie du simple au double de 0,8 à 1,4 mmol/l.

Je suis indispensable au métabolisme du calcium au niveau des reins et du foie.
Je suis indispensable à la fixation du calcium sur la matrice de collagène des os, en stimulant l’équilibre entre les cellules de construction osseuse, les ostéoblastes et les ostéoclastes destructeurs.
Associée à la vitamine K2, j’assure mieux mes fonctions d’ossification et la résistance osseuse.
Ainsi c’est moi votre vitamine D, qui suis responsable de la fixation du calcium sur vos os pour vous éviter le rachitisme quand vous êtes enfant.
L’équivalent chez l’adulte c’est l’ostéomalacie.
Dans l’Avis de l’HAS de 2017, « CACIT VITAMINE D3 est une association à dose fixe apportant [500 mg de calcium carbonate + 440 UI de vitamine D3] sous forme de comprimés à sucer/à croquer ou de sachets) ou [1 000 mg de calcium carbonate + 880 UI de vitamine D3] sous forme de sachets. Ces spécialités sont indiquées lorsque les apports alimentaires en calcium et vitamine D ne suffisent pas à couvrir les besoins dans les situations suivantes :
– prévention et traitement des carences en vitamine D et en calcium chez les sujets âgés,
– pour un apport supplémentaire de calcium et vitamine D3, comme adjuvant aux traitements spécifiques de l’ostéoporose tels que les bisphosphonates chez les patients carencés ou à haut risque de carence vitamino D-calcique. »
Ainsi vous l’avez compris, moi la vitamine D et le calcium nous sommes conjointement responsables de la santé de votre squelette.
Mais attention, sortez vous de la tête que plus il y a de vitamine D, plus il y a d’absorption du calcium et de meilleure ossification.
Un effet un seuil existe : au-delà d’un taux dans le sang à 80 nmol/L, l’augmentation de l’apport en vitamine D est sans effet sur l’absorption du calcium et peut être dangereuse.

Quand je suis en carence, surtout l’Hiver

C’est surtout l’hiver que je vous manque, d’autant plus que l’été dernier vous n’avez cessé de vous badigeonner de crèmes-écrans solaires ou de vêtements type burkini.
Nous avons vu qu’il ne faut pas dépasser le taux dans le sang de la limite toxique qui est de 250 nmol/L soit 100 µg /L

La prévention des fractures en particulier chez les personnes âgées dans les complications de l’ostéoporose dépendrait d’un niveau de 25(OH)D3 dans le sérum supérieur à 74 nmol/L.
Ainsi avoir le minimum de 75 nmol/L, n’est possible en hiver en France, Suisse, Belgique, Canada, qu’en prenant des suppléments de vitamine D ou d’huile de foie de morue.
Les signes d’insuffisance chez 70 à 80% des français (du Nord ?)
Ils sont présents et observés lorsqu’il y a chez l’adulte un trouble de l’absorption des graisses (n’oubliez pas que je suis une vitamine liposoluble) au niveau digestif et chez le nouveau né prématuré.
Les signes d’insuffisance en vitamine D n’appartiennent pas exclusivement à ma carence. Vous avez tous remarqué que lorsqu’il fait beau, que le ciel est bleu et que le soleil brille, votre moral est bien meilleur que lorsqu’il pleut et que le ciel est noir.
Ainsi les signes de carence en vitamine D ne sont pas évidents : fatigue générale, petite déprime qui s’ajoute aux autres. Pour savoir si je suis en cause parce que je vous manque, une seule solution, me doser par une prise de sang.
Votre taux doit être au minimum de 30ng/ml.

Quand je suis en excès, en surdosage, je peux vous être désagréable.

Evidemment vous aurez trop de calcium dans le sang, une hypercalcémie et si vos reins fonctionnent bien, une élimination plus importante de calcium (hyper-calciurie) et de phosphate (hyper-phosphaturie).
Comme signes cliniques dominent une grande fatigue générale, perte d’appétit, les céphalées (mal à la tête), des nausées jusqu’aux vomissements, des diarrhées, des douleurs musculaires, tendineuses et même osseuses. A ces signes s’ajoutent des concrétions calciques, l’hypertension artérielle, la polyurie avec soif intense (polydipsie), protéinurie et des micro-calcifications dans différents points du corps.
Si l’excès persiste vous risquez de développer une insuffisance rénale progressive, d’abord invisible qui peut devenir une insuffisance rénale chronique qui se traduit d’abord par un taux de créatinine dans le sang trop élevé (hyper-créatininémie).
Pour ces raisons la vitamine D ne devrait être prescrite que par un médecin et en justifiant sa prescription sur un résultat de prise de sang et/ou des signes cliniques.
Comme la PTH, en excès je provoque de l’hypercalcémie, l’hypercalciurie (trop de calcium dans les urines) et une décalcification.
Il est certain que les multi-pathologies et multi-traitements n’arrangent pas les choses.
Les médecins oublient trop souvent que tous ce qu’ils prescrivent passe par le foie pour être métabolisé et les reins pour éliminer les excès ou les résidus des médicaments.
A l’insuffisance rénale il faut ajouter une possible atteinte du foie qui peut stocker les éléments gras de l’alimentation et transformer les sucres en gras, tel qu’on le vérifie dans la pathologie du foie gras, nommée ”Nash” ou ”Non alcoolic steatosis hepatitis”.
Chez la femme enceinte, l’hypervitaminose D peut être dangereuse. Elle peut provoquer chez le foetus l’apparition de sténose aortique avec une suppression de l’activité parathyroïdienne.
Soyez donc prudent avec les prescriptions de Vitamine D, votre médecin sera votre meilleur conseiller.

Voulez–vous connaître mes taux de vitamine D dans votre corps ?

À bientôt pour le prochain webinaire où vous parlerez beaucoup de moi, votre Vitamine D.

A très bientôt donc pour répondre à toutes vos questions.
Pr Henri Joyeux et Jean Joyeux, nutritionniste.

1 –  Les aspects et les couleurs des apatites ont été longtemps confondus avec des minéraux très divers. La composition chimique ne fut déterminée que vers la fin du 18ème siècle. C’est pour cette raison que le grand minéralogiste allemand Abraham Gottlob Werner (1749-1817) le nomma en 1786 apatite, à partir du mot grec apatan qui signifie tromper.

2 – La vitamine K1 est présente surtout dans les légumes verts, et la  vitamine K2 est fabriquée par des bactéries présentes naturellement dans le côlon droit et peut être aussi issue de la fermentation dans certains aliments (fromage, miso, natto..). La vitamine K1 intervient directement dans le processus de la coagulation, alors que la K2 agit plutôt sur la calcification des tissus mous.
Sa découverte en 1934 par les biochimistes, le Danois Henrik Carl Peter Dam (1895-1976) et l’Américain Edward Adelbert Doisy (1893-1986), leur a valu le prix Nobel de médecine en 1943.

 

3 – Appartient à une famille de protéines qui donnent aux tissus de l’organisme une résistance à l’étirement.

4 – L’ostéomalacie, de osteo, « os » et malakia, « mollesse ». C’est une forme décalcification osseuse induite par un défaut de minéralisation (manque de calcium et phosphate) de la trame protéique du squelette. Elle était observée, surtout chez les insuffisants rénaux dans les usines d’extraction de bauxite-aluminium (forte teneur en alumine) dans la vallée de la Maurienne.

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES

La Lettre du Professeur Joyeux est un service d’information santé indépendant et gratuit, spécialisé dans la prévention des maladies auprès du grand public et des familles.

Pour vous inscrire à la lettre, cliquez ici

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Vous avez une Question Personnelle de Santé (réponse confidentielle) ou vous souhaitez bénéficier des services réservés?
Rejoignez Familles Santé Prévention, votre association de Prévention Santé

Cliquez ICI pour une Cotisation annuelle
2019-12-17T18:34:34+00:00

Webinaire en direct avec Henri Joyeux, chirurgien cancérologue, et Jean Joyeux, nutritionniste

« Detox, info ou intox »

Le Jeudi 23 Janvier à 21h00

Les Inscriptions sont ouvertes