Le dépistage du streptocoque du groupe B

femme_enceinte.jpgQUESTION

Je suis enceinte de mon deuxième enfant et le terme est au 24 décembre 2016. Je suis suivie d’une façon extraordinaire par une sage-femme qui gère une maison de naissance. Cela permet un accouchement physiologique.

J’ai un streptocoque B qui peut s’avérer dangereux pour le bébé s’il est transmis au moment du passage utérin. Lors de ma précédente grossesse, j’avais également ce streptocoque B et j’ai pu le traiter avec un traitement aux huiles essentielles fabriqué par une pharmacie à Genève en collaboration avec une sage-femme spécialisée dans les huiles essentielles. Cela avait bien fonctionné et m’avait permis à la fois d’éviter les antibiotiques et de faire bénéficier à mon bébé des bonnes bactéries pour ensemencer sa flore intestinale. 

Malheureusement, cette pharmacie ne propose plus ce traitement. Je suis donc à la recherche d’une alternative aux antibiotiques. Auriez-vous un traitement naturel à me conseiller ?

RÉPONSE

Chez le nourrisson, on ne sait jamais dans les publications si les enfants infectés sont ou ont été allaités par leur mère et combien de temps. Pourquoi ? Cette donnée est pourtant d’une extrême importance. Le streptocoque du groupe B (en particulier Streptococcus agalactiae) est la cause d’environ 10 % des cas de méningite en France. Il fait partie de la flore digestive et vaginale normale. Il est responsable d’infections chez le nouveau-né dont le système immunitaire est en formation ou l’adulte immunodéprimé.

« Le tiers de tous les cas dus à Streptococcus agalactiae s’observe chez les nouveau‑nés âgés de 24 à 48 heures, et seulement 8 % des cas surviennent chez des bébés âgés de plus de 2 jours…. Les femmes immunodéprimées hébergent fréquemment cette bactérie sur les parois du vagin (sans aucun symptôme) et il arrive que les nouveau-nés soient contaminés lors de l’accouchement. Pour cette raison, il est recommandé aux femmes enceintes de réaliser un frottis vaginal en fin de grossesse, afin de dépister la présence de cette bactérie et de mettre en oeuvre, si nécessaire, un traitement antibiotique adapté avant et pendant l’accouchement. »

Soulignons que l’application vaginale de chlorhexidine(1) dès le premier trimestre de la grossesse ou au cours de l’accouchement a permis de réduire le nombre d’enfants colonisés par le streptocoque B.

 

Note

(1) Antiseptique à large spectre d’action.. Elle tue les bactéries, agissant sur les germes Gram + et à un moindre degré, Gram –. Elle possède également une activité fongicide car elle tue les champignons tel le Candida albicans.


 ✌️ Cet article gratuit d'information santé indépendante vous est offert par votre association FamillesSantéPrévention. Soutenez votre association en considérant une adhésion annuelle ! Pour plus d'informations, cliquez ici.


 


Gardez contact avec l’association, défendez la famille!



Faites un don Lisez le Blog

Connectez-vous